L’amour est très surestimé

Du 4 au 8 octobre 2021

Une femme surgit d’un tas de vêtements. Elle a essayé d’y enfouir ses doutes, ses questions trop vives sur son couple, ses dilemmes indissolubles. Comme si, de ces dépouilles, témoins d’autres histoires, elle pouvait exhumer la réponse à la difficile décision qu’elle doit prendre. Cinq femmes racontent ainsi la difficulté de vivre en couple, le bonheur et de la douleur qu’elles y ont trouvés, les chagrins et les espoirs qui les ont accompagnées dans cette vie partagée avec l’autre. À travers l’articulation et l’exploration de cinq nouvelles du recueil L’amour est très surestimé de Brigitte Giraud, la comédienne Margot Naviaux cherche à donner, à entendre la langue à la fois implacable et fluide de l’œuvre. Un voyage entre poésie, imaginaire, corps et texte.

©Sarah Pilloni

Brigitte Giraud est écrivaine et vit entre Paris et Lyon. Elle est auteure de romans, récits et nouvelles dont Une année étrangère (Stock 2009, Prix Giono) ou Avoir un corps (Stock 2013), des textes qui interrogent la façon dont l’histoire intime résonne avec l’histoire collective. L’amour est très surestimé a reçu le prix Goncourt de la Nouvelle en 2007.

EXPOSITION :

Des travaux des élèves de l’École Émile Cohl sera présentée au foyer du théâtre pendant la durée des représentations.

Lu 4 > 19h00
Ma 5 > 20h30
Me 6 > 20h30
Je 7 > 20h30 (Bord de scène avec Brigitte Giraud)
Ve 8 > 20h30

RÉSERVER

THÉÂTRE – CRÉATION
Compagnie Les Empreint’heures
Texte Brigitte Giraud
Conception & jeu Margot Naviaux
Regard complice & accompagnement Thomas Saby
Régie Madeleine Campa