L’ombre de Maria

D’après Maria de Buenos Aires d’Horacio Ferrer et Astor Piazzolla

Du 28 novembre au 2 décembre 2019

Fruit de la rencontre entre le poète Horacio Ferrer et le compositeur Astor Piazzolla, Maria de Buenos Aires constitue une forme unique d’opéra-tango, deux genres que tout distingue : l’opéra très rigide et codifié et le style libre et irrévérencieux du tango.
Le récit est tour à tour noir et éblouissant, calme et grinçant, tout comme Maria, vierge déchue, à la fois fille de joie et sainte « oubliée entre toutes les femmes ».
Véritable manifeste pour la tolérance, ce tango-operita montre la vie dans tous ses extrêmes, du désespoir le plus profond à l’extase la plus sublime.

©DR

Cette œuvre singulière d’Astor Piazzolla est ici réduite, par les jeunes artistes de l’ensemble Acérola, pour la sensibilité du hautbois, la liberté du piano et le « Duende » qui s’exprime à travers la voix de la comédienne.

Je 28 > 20h30
Ve 29 > 20h30
Sa 30 > 19h00
Di 1er > 17h00
Lu 2 > 19h00
RÉSERVER

THÉÂTRE MUSICAL – CRÉATION
Ensemble Acérola
Jeu Chloë Lombard
Hautbois Audrey Martin-Favrot
Piano Matthieu Lebert
Conseil costumes Augustin Rolland